Créer un site internet
Anciens Potain-Manitowoc Charlieu

-Blog

 

  • Concours de pétanque

    Concours de pétanque, une histoire de famille.

    Succès d’estime pour le concours de pétanque des Anciens Potain-Manitowoc de Charlieu puisque 42 retraités ont participé à cette ‘compétition’.

    Temps superbe en cet après-midi automnal et ambiance détendue malgré l’enjeu. Comme d’habitude les équipes ont été formées par tirage au sort le hasard faisant souvent bien les choses se sont retrouvés réunis deux membres d’une même belle-famille Denise et Michel qui ont remporté haut la main l’épreuve devant Jean-Louis et Georges pourtant favoris des bookmakers. Le sort n’a pas désigné une équipe exclusivement féminine pourtant elles n’étaient pas moins de 13 participantes, nous n’étions pas très loin de la parité.

    Cette année le concours a été particulièrement doté puisque Potain-Manitowoc a fourni une quantité importante de lots, de même Intermarché et le Crédit Agricole ont répondu favorablement à nos sollicitations, de quoi faire des heureuses et heureux.

    Comme dans chacune de nos rencontres tout finies par un moment de convivialité là aussi tradition respectée avec un excellent repas pris chez la Mamie du Papy, l’ambiance sonore a prouvé tout le plaisir que chacun des participants avait à participer à cet excellent après-midi.

    Rendez-vous est fixé au jeudi 17 novembre midi pour le banquet annuel qui se tiendra au Relais de l’Abbaye à Charlieu.  

    Le classement du concours 2022 :

    1er : Augay Denise, Augay Michel.3 parties gagnées, 39 points faits, 13 laissés faire.

    2ème : Fayard Jean Louis, Perrin Georges. 3 parties gagnées, 39 PF, 17 LF.

    3ème : Verchère Jean Paul, Rondepierre Didier. 2 parties gagnées, 38 PF, 20 LF.

    4ème : Fadista Christophe, Da Rocha Antoine. 2 parties gagnées, 37 points LF, 22 LF.

    5ème : Briday Jean Paul, Chetail Daniel. 2 parties gagnées, 35 PF, 24 LF

    6ème : Pouille Claude, Dubouis William. 2 parties gagnées, 32 PF, 20 LF.

    7ème : Geay Jean François, Guinet Michel. 2 parties gagnées, 31PF, 19 LF.

    8ème : Villard Annie, Girardon Alain. 2 parties gagnées, 30 PF, 24 LF.

    9ème : Fadista Marcelle, Lefranc Roger. 2 parties gagnées, 28 PF, 32 LF.

    10ème : Villard Alain, Rolland Claudius. 2 parties gagnées, 26 PF, 23 LF.

    11ème : Burdin Aimée, Larue Lucien. 2 parties gagnées, 26 PF, 34 LF.

    12ème : Callet Fabienne, Desjour Guy. 1 partie gagnée, 30 PF, 37 LF.

    13ème : Geay Solange, Lamure René. 1 partie gagnée, 27 PF, 30 LF.

    14ème : Passé Sylvaine, Trambouze André. 1 partie gagnée, 26 PF, 38 LF.

    15ème : Desjour Monique, Jacquetin René. 1 partie gagnée, 25 PF, 32 LF.

    16ème : Guinet Marie Jo, Lardet Bernard. 1 Partie gagnée, 18 PF, 27 LF.

    17ème : Lechère Alain, Verchère Noel. 1 partie gagnée, 17 PF, 31 LF.

    18ème : Laforêt Monique, Duverger Jacky. 0 partie gagnée, 26 PF, 39 LF.

    19ème : Magny Jean, Boyer Paul. 0 partie gagnée, 24 PF, 39 LF.

    20ème : Rolland Claudette, Augay Gilbert. 0 Partie gagnée, 6 PF, 39 LF.

     

  • Show devant

    Les Anciens ne craignent pas le show:

    "Tout vient à point à qui sait attendre". Voilà deux ans que les Anciens Potain attendaient le spectacle promis au cabaret « l’Elégance » de Renaison.

    Pouvait-on parler de promesses électorales ou de délais égalant ceux d’un rendez-vous chez l’ophtalmo ou l’éminent professeur en médecine ?

    Et voilà que ce jeudi 16 juin ils sont venus, ils sont tous là, soit 65 participants à ce moment attendu. Jean-François et Solange ont dû déclarer forfaits quelques heures avant l’ouverture des portes de l’établissement victime de celui qui nous a privé si longtemps de ce moment de détente : sa majesté COVID, histoire de nous rappeler que son règne n’est pas à la veille de prendre fin.

    Le covoiturage a très bien fonctionné grâce à la bonne discipline de chacun, cette formule testée avec succès pour la première fois a permis de faire une substantielle économie sur le transport, les autocars devenant de plus en plus chers. Cette épargne a permis de choisir un menu et un emplacement VIP comme quoi, l’attente et la bonne volonté n’ont pas été vaines.

    Un spectacle haut en couleurs

    Plus de 400 personnes à ce spectacle, le service du repas parfaitement assuré par un personnel à l’écoute, une température supportable   et un menu pas menu. L’eau a coulé beaucoup plus que le cru de la Côte Roannaise, de bonne facture.

    Il est temps de parler du spectacle d’un excellent niveau de qualité grâce évidemment aux acteurs de 4 heures de vrai music-hall, et un apport technique ultra original et performant. Les costumes n’ont rien à envier à ce qui se fait dans des établissements preuves rapportées par les personnes de notre groupe qui ont eu l’occasion de comparer de visu   d’autres cabarets. Les danseuses et danseurs, la meneuse de revue, le monsieur loyal tout y est pour le plus grand plaisir des yeux et des oreilles. Mais, même les meilleures choses ont une fin, la dure réalité se manifeste au sortir de l’établissement même si chaleureux à un autre sens à ce moment là..

    L’interdiction de filmer ou de prendre des photos du spectacle ne nous permet pas hélas de faire profiter au plus grand nombre des moments exceptionnels que nous avons vécus. Quelques clichés des participants seront visibles sur notre site.  

  • Concours de belote: sous le soleil exactement

    Martine et Christian rois de la belote

    La pluie pour la pétanque, le grand soleil pour la belote, on ne sait plus à quel saint se vouer chez les animateurs de l’association des Anciens de Potain.

    Le temps printanier a probablement eu un peu d’influence sur la participation des adhérents à l’association ils n’en ont pas moins été 43 à répondre à l’invite des organisateurs. Pour une épreuve opposant une doublette à une autre, la tâche des responsables n’a pas été facile. Même si la secrétaire n’a pas participé aux jeux, trop occupée par sa fonction, il restait tout de même un nombre impair d’équipes d’où l’obligation de faire tomber une équipe d’office. Les trois équipes qui ont dû

    subir ce sort l’ont acceptées de bonne grâce, grand merci pour leur sportivité.

    La mémoire de l’ordinateur étant à l’image de celle du président, c’est-à-dire défaillante, il a fallu un peu de temps pour que le classement électronique puisse être établi mais il fut juste tout de même.  
    La victoire revenait au couple Martine et Christian Mazille qui recevaient chacun une housse de couette et deux taies d’oreiller assorties. Victoire serrée s’il en est puisque le Président d’honneur et sa fille Dominique comptaient seulement deux points d’écart, ils gagnaient chacun un sac isotherme. Jean François Geay et Jean Paul Verchère complétaient le podium et remportaient chacun un saucisson à cuire. Aimée Burdin et Marie-Claude Duverger étaient les premières féminines, elles étaient récompensées pour cela. Comme chaque année la lanterne rouge se voyait gratifier de la queue de cochon.

    La lecture du palmarès effectuée il était temps de passer à table, le cassoulet de la maison Blondin, de Saint Denis de Cabanne faisait l’unanimité. Le coup de fourchettes des Anciens ne faiblit pas il aura l’occasion de se confirmer lors du prochain rendez-vous fixé au jeudi 16 juin pour la sortie cabaret à Renaison.

    Le classement :

    1er : Mazille Martine et Christian : 3 parties gagnées 3665 points faits

    2ème : Laforêt Dominique et Lucien : 3 parties gagnées, 3263 points faits

    3ème : Geay Jean François, Verchère Jean Paul : 3 parties gagnées, 3141 points faits

    4ème : Bouffange Pascal, Trambouze André. 5ème : Denis Colette, Papot Michel. 6ème : Beroud Chantal, Chetail Daniel. 7ème : Dufour Ginette, Sion Régis. 8ème : Burdin Aimée, Duverger Marie Claude. 9ème : Augay Gilbert, Augay Michel. 10ème : Maisonnette Claude, Perrin Georges. 11ème : Fayard Jean Louis et Joce. 12ème : Montibert Eric, Rondepierre Didier. 13ème : Trambouze Marie Claude, Augay Denise. 14ème : Delomier Marie Thérèse, Delomier Jean Luc. 15ème : Laforêt Claudette, Duverger Jacky.16ème :  Dubouis William, Lechère Alain. 17ème : Girardon Alain, Lardet Bernard. 18ème : Pouille Claude, Larue Lucien. 19ème : Passé Sylvaine, Roland Claudius. 20ème : Servajon Raymond, Lefranc Roger. 21ème : Chambosse Nicole, Chambosse René.

  • Une si longue absence

    Compte-rendu de l’assemblée générale.

    Une soixantaine de personnes pour l’AG qui s’est tenue ce 18 février. La date n’étant pas habituelle c’est plutôt satisfaisant, de plus une majorité d’association constate une baisse d’intérêt manifesté suite au Covid.

    Deux en une tel était l’objectif puisque faute d’avoir pu réunir les adhérents en 2020 et 2021 et en ayant repoussé la date initialement prévue, il y avait du pain sur la planche. Tout a été dit et approuvé par l’ensemble des participants. On retiendra des diverses interventions les rapports d’activités particulièrement soignés de la secrétaire et de la méticulosité des comptes du trésorier.

    L’effectif reste stable avec 91 adhérents et la réserve financière en progression ceci dû au fait que toutes les activités n’ont pu avoir lieu et que la participation du CE a été maintenue. Un remerciement sera adressé à l’adresse des élus et du personnel actif pour cette aide unanimement appréciée.

    Pour l’année qui débute le prix de la cotisation reste fixé à 17€.

    Côté animation le concours de belote aura lieu le 10 mars avec pour clore cet après midi un cassoulet.

    Le 16 juin sortie Cabaret, ce sera l’un des temps forts de cette année. Le repas spectacle dans le carré VIP devrait permettre de marquer les esprits, pour réduire le coût d’une rencontre plutôt haut de gamme nous nous y rendrons en voitures particulières, les modalités de ce transport seront données en temps utiles.

    Le 8 septembre à 14h30 concours de pétanque au stade de Saint Nizier, repas chez la Mamie du Papy .

    Le 17 novembre : repas annuel en principe au Relais de l’Abbaye.

    Le 6 janvier 2023 assemblée générale au local 13 avenue Charnay.

    Un point a été fait sur les Mutuelles par notre trésorier. Il est le représentant des mutualistes bénéficiant de contrats groupes avec les actifs. Il se trouve qu’il souhaite « passer la main », avant cela il veut bien former son successeur un appel à candidature a donc été lancé, Jean Claude Saint Gérand a bien voulu accepter ce travail. Son dévouement a été particulièrement apprécié.

    Les différents points de l’ordre du jour ayant été abordés il était temps de passer à la rétrospective par l’image des activités ayant eu lieu ces deux dernières années.

    Changement de configuration de la salle où les tables étaient disposées, les bugnes de la maison Chavanon ont été particulièrement appréciées. Les discussions se sont poursuivies un bon moment après que la partie statutaire ait pris fin. Normal après une si longue absence.

    PS: les photos sont sur le site

     

      

  • Les retrouvailles

    Depuis le 14 novembre 2019 les Anciens ne s’étaient retrouvés pour partager ce moment d’amitié et de convivialité que constitue le banquet annuel. Ils étaient 94 à bien garnir la salle du restaurant Le Relais de l’Abbaye ce jeudi.

    Pas mal d’habitués étaient absents cause de santé principalement tant il est vrai que le poids des années ne simplifie pas la vie de tous les jours. Maladie, opération ce repas est aussi l’occasion de prendre des nouvelles des absents. Le fait aussi des mesures sanitaires, ‘pass’ ou test a eu aussi son importance sur les absences, le respect de la décision de chacun reste le leitmotiv de l’association et c’est avec plaisir qu’ils seront accueillis à leur retour.

    Plus encourageante la présence de nouvelles et nouveaux retraités, renouvellement indispensable pour la pérennité de l’association. Une rapide présentation de chacune et chacun a permis de faire un peu connaissance, un début de lien qui ne demande qu’à se renforcer.

    Comme d’habitude le repas a été à la hauteur de la réputation de l’équipe du Relais de l’Abbaye, de la tourte champêtre de ris d’agneau aux raisins au filet de sole farci, du magret de canard aux airelles à l’incontournable omelette Norvégienne et ses parts gargantuesques. La satisfaction affichée par chacun a été la récompense à l’ensemble des acteurs de ce moment.

    Plus difficile de découvrir de nouveaux talents de conteur (euse) ou chanteur (euse) "la vieille garde" n’a pas failli à sa réputation, puisqu’après l’hymne des retraités chanté par tous, Marie-Claude, Marie-Thérèse et Mado, Elisabeth et Jean Paul, Roger, Jean ect…n’ont pas ménagés leurs cordes vocales. De son côté l’auditoire n’a pas été avare d’applaudissements. Le plus de cette animation fut l’orgue de Barbarie, Marc paya de sa personne ce moment d’originalité.

    La nuit était tombée depuis pas mal de temps quand la fête se termina, la farandole, le madison et autres danses se sera pour l’an prochain puisqu’il ne semblait pas raisonnable de prendre des risques inconsidérés. Le contexte sera plus favorable en 2022, chacun l’espère, le responsable du restaurant a déjà fixé rendez-vous, et chacun de souhaiter que l’indésirable virus ne vienne pas contrarier cette invitation.

    Les héros du jour

    Mais ce millésime 2021 aura surtout fait son originalité par la célébration d’un évènement que l’on peut qualifier d’exceptionnel puisque l’ensemble des participants a souhaité un joyeux anniversaire de mariage à Claudette et Lucien qui totalisent à ce jour 71 ans de mariage. Faute d’avoir pu, l’an passé, leur rendre l’hommage qu’ils méritent pour leurs noces de Platine les responsables ont décidé de marquer l’évènement cette année à la surprise des époux. Mariés le 5 août 1950 Claudette, 21 ans et Lucien 23 ans sont nés tous deux à Charlieu et ce sont mariés en cette commune où ils ont passés leur vie. Parents de 3 enfants, 8 petits-enfants et 7 arrières petits-enfants ils profitent d’une retraite paisible mais pas inactive puisque Lucien, qui est le président d’honneur de l’association, marche toujours tous les jours et Claudette rend envieux pas mal de gens plus jeunes qu’elle par son dynamisme et son intellect.
    « C’est avec grand respect que nous avons voulu marquer cette longévité sentimentale, que l’administration qualifierait d’ALD, affection longue durée, et témoigner de la fierté de vous compter parmi nous » dira le Président. Le cadeau « champagnisé et fleuri » concluait ce moment ô combien sympathique.