Le cintre Bouygues

 

 

Le cintre Bouygues.

La construction de l’Arche de la Défense a été l’un des plus grands chantiers des années 1980.

Construit dans l’alignement de l’Arc de Triomphe et de l’obélisque de la Concorde ce bâtiment est un gigantesque cube ouvert de 100 m de large et de 110 m de haut, habillé de marbre blanc et de verre.

Il est relié horizontalement sur 3 niveaux en pied et en tête par des plateaux de 70 m de portée. Le plateau supérieur repose sur 4 méga poutres précontraintes de 110 m de long, 70 m de portée libre et 9,50 m de haut, coulées en place au sommet de l’ouvrage grâce à un cintre métallique, celui-là même qui fut réalisé, en majorité dans les ateliers de St Nizier.

L’activité GMA étant particulièrement réduite à cette période, cette réalisation a permis de maintenir une activité soutenue, d’autant que le cahier des charges et les délais imposés étaient particulièrement pointus. Le cintre fut livré dans les délais impartis au prix de pas mal d’effort de l’ensemble des acteurs de l’entreprise.

La récompense fut d’aller voir le chantier qui impressionna par sa taille, les éléments du cintre paraissant bien petit au regard du volume qu’ils représentaient dans les ateliers.

Le bruit couru qu’un autre travail de ce type pourrait être commandé, il aurait servi à la construction du pont de l’île de Ré mais il n’y eu pas de suite.

La livraison de cet ouvrage monumental est intervenue en mai 1989, coïncidant avec les célébrations du bicentenaire de la Révolution

Date de dernière mise à jour : Mer 14 fév 2018

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site